Survivance des croyances

Publié le par Le monde paranormal

http://qualita1.unblog.fr/files/2007/10/fee104.jpg

En Europe, le folklore transmis par voie orale (chants, contes) a laissé subsister d'anciennes croyances 
païennes, malgré l'influence dominante du christianisme et de la modernité. Voilà pourquoi il est erroné de classer les fées, comme créatures « fantastiques », terme lié à un style littéraire (puis cinématographique) qui réduit les fées à de simples fictions.

La croyance dans l'existence de telles créatures surnaturelles subsiste encore dans certaines contrées d'Europe : par exemple les pays scandinaves, ou bien l'Islande — où le tracé d'une autoroute fut dévié, afin d'éviter un lieu habité par les fées.

En France, des études ethnologiques d'après-guerre avaient relevé la subsistance de telles croyances, notamment en campagne auprès de personnes âgées. La Bretagne et l'Alsace, en raison peut-être d'une survivance des langues régionales, ont conservé de nombreuses traces du Petit Peuple, dans leur tradition orale et leur toponymie.

On peut aussi relier les fées aux croyances animistes du Japon pour des créatures et esprits de la nature, liées à la mythologie shinto. Dans la culture moderne, on peut également trouver la preuve de la pérennité de ces croyances (ou d'une résurgence) dans les cultes néo-paganistes ou néo-druidiques.

Publié dans Elémentaux et Fées

Commenter cet article