Progression des Esprits

Publié le par Le monde paranormal

http://llilyba.oldiblog.com/sites/images/articles/779/article_779120.jpg

Un Esprit s'améliore toujours en bon ou en mauvais, en fonction de leurs actes.

Dieu a créé tous les Esprits simples et ignorants, c'est-à-dire sans science. Il leur a donné à chacun une mission dans le but de les éclairer et de les faire arriver progressivement à la perfection par la connaissance de la vérité et pour les rapprocher de lui. Le bonheur éternel et sans mélange est pour eux dans cette perfection.

Les Esprits acquièrent ces connaissances en passant par les épreuves que Dieu leur impose. Les uns acceptent ces épreuves avec soumission et arrivent plus promptement au but de leur destinée, d'autres ne les subissent qu'avec murmure et restent ainsi, par leur faute, éloignés de la perfection et de la félicité promise.
 

Un 
enfant rebelle reste ignorant et imparfait. Il profite plus ou moins selon sa docilité, mais la vie de l'homme a un terme, et celle des Esprits s'étend dans l'infini. Tous deviendront parfaits. Ils changent, mais c'est long car, un père juste et miséricordieux ne peut bannir éternellement ses enfants. ils arrivent plus ou moins vite selon leur désir et leur soumission à la volonté de Dieu. Un enfant docile ne s'instruit-il pas plus vite qu'un enfant rétif ? A mesure qu'ils avancent, ils comprennent ce qui les éloignait de la perfection. Quand l'Esprit a fini une épreuve, il a la science et il ne l'oublie pas. Il peut rester stationnaire, mais il ne rétrograde pas. 

S'ils avaient été créés parfaits, ils seraient sans mérite pour jouir des bienfaits de cette perfection. Où serait le mérite sans la lutte ? D'ailleurs l'inégalité qui existe entre eux est nécessaire à leur personnalité ; et puis la mission qu'ils accomplissent dans ces différents degrés est dans les vues de la Providence pour l'harmonie de l'univers.

Pour arriver au bien, tout Esprit passe par l'ignorance d'un degré différent pour tous.
Dieu n'a point créé d'Esprits mauvais. Il les a créés simples et ignorants, c'est-à-dire ayant autant d'aptitude pour le bien que pour le mal, ceux qui sont mauvais le deviennent par leur volonté. 
Le libre arbitre se développe à mesure que l'Esprit acquiert la conscience de lui-même. Il n'y aurait plus liberté si le choix était sollicité par une cause indépendante de la volonté de l'Esprit. La cause n'est pas en lui, elle est hors de lui, dans les influences auxquelles il cède en vertu de sa libre volonté. C'est la grande figure de la chute de l'homme et du péché originel : les uns ont cédé à la tentation, les autres ont résisté. Les influences qui s'exercent sur eux sont des Esprits imparfaits qui cherchent à s'emparer de lui, à le dominer, et qui sont heureux de le faire succomber. C'est ce que l'on a voulu peindre par la figure de Satan. 

Ils sont créés égaux, mais ne sachant pas d'où ils viennent, il faut que le libre arbitre ait son cours. Ils progressent plus ou moins rapidement en intelligence comme en moralité.

Publié dans Corps et Esprit

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article