Le sel et sa bénédiction

Publié le par Le monde paranormal

http://cache2.asset-cache.net/xc/98471614.jpg?v=1&c=NewsMaker&k=2&d=D9DE238B075EBDD9B00CC8D3248010B440F1C09F6CE1E369970CE841BAE1217E

 

Le sel, de part sa nature cristalline, se change facilement en énergie psychique, de même que l'eau. C'est pouquoi l'eau bénite (qui contient du sel) est utilisé lors des baptèmes et des exorcismes.
Le sel de guérande est particulièrement bien indiqué. Mais vous pouvez utiliser le sel de cuisine, même si le sel gemme est préférable...
Afin de garantir un maximum d'efficacité, le sel doit être consacré.

La bénédiction du sel

citation tiré des grands secret merveilleux de l'abbé Julio
Prenez un peu de sel, puis faites un signe de croix en disant :

"Notre aide est dans le nom du Seigneur, qui a créé le ciel et la terre. Seigneur, exaucez ma prière, et que mon cri monte jusqu'à vous. 
Je t'exorcise, créature du sel, par le Dieu Vivant, par le Dieu Véritable, par le Dieu Saint, par le Dieu qui a voulu que tu fusses jeté dans l'eau par le prophète Elisée, pour guérir la stérilité de l'eau : afin que tu deviennes sel exorcisé pour le salut des croyants, et que tu procures dans tous ceux qui te prendront, la santé de l'âme et du corps ; et que de tout lieu où tu seras répandu s'enfuie et disparaisse toute illusion et méchanceté, ou malice de ruse diabolique, ainsi que tout Esprit immonde, conjuré au nom de celui qui doit venir juger les vivants et les morts, et faire passer le monde par le feu. Ainsi soit-il !"

Pour lutter contre les mauvaises ondes, les maléfices , il est de coutume de répandre du sel en barrière devant les portes et fenêtres d'une maison. Le sel est répandu à l'intérieur de la pièce ou de la maison à protéger.. (à épandre sur toute la longueur de la fenêtre ou de la porte). Le sel ainsi utilisé doit être consacré comme sel d'exorcisme. Si le sel est mis en place à titre préventif, il est efficace environ 7 jours. Progressivement, il se charge d'influence nocives et perd de son efficacité protectrice. Il faut alors le changer.

Je précise aussi qu'une barrière de sel consacré, versé tout autour de vous vous permet de vous protéger : les entités néfastes s'éloignent de cette barrière protectrice.

Si la maison ou ses habitants sont maléficiés, la durée d'efficacité est d'environ 1 journée (24h). 

En cas de problème de hantise, il est conseillé de déposer des soucoupes de sel consacré aux 4 coins de la maison, voire de la pièce à purifier. Il est préférable de faire un grand ménage, ainsi qu'une fumilgation d'encens (Oliban) avant de déposer le sel. Ce qui renforce son efficacité. 

Attention, une fois que le sel n'est plus efficace,il faut le jeter dans un cours d'eau , une rivière ou encore les toilettes...

Si vous désirez protéger votre pièce avec discretion, notamment en utilisant les soucoupes de sel, voici des trucs que vous pouvez utiliser :

- des vases fleuris aux 4 coins de votre pièce, où vous aurez préalablement versé du sel consacré. Vous n'avez pas besoin d'en mettre beaucoup, un petit tube suffit, caché à l'intérieur des vases.En plus, les fleurs favorisent le bien être en magie feng shui !

- un mini jardin zen, où vous aurez versé de gros cristaux de sel consacré...

- un cristal de sel consacré disposé judicieusement à l'emplacement que vous voulez protéger.

Protéger un malade : Un malade, par son affaiblissement physique, est une proie facile pour les mauvaises influences. Vous pouvez le protéger en déposant dans une envellope du sel consacré sous son lit. A changer environ tous les 7 jours, voire quotidiennement si le besoin s'en fais sentir.


Bain de purification : très utile si vous êtes en contact avec des entités négatives, à l'issue d'une séance de spiritisme houleuse ou si vous vous appretez à réaliser un rituel...

Faites couler un bain et jetez 3 poignées de sel consacré en faisant le signe de croix, étendez les mains au dessus de la baignoire comme pour magnétiser l'eau et dites la bénédiction du sel (noté en début d'article).

 

http://www.myst-spiritisme.com/

Publié dans PROTECTIONS

Commenter cet article