La réincarnation dans la Bible

Publié le par Le monde paranormal

http://rouen.catholique.fr/IMG/jpg/Piero_della_Francesca._La_Resurrection._1450-1463._Fresque_Pinacoteca_Comunale_Sansepolcro_Italy._jpeg.jpg

Certains groupes "spiritualistes" font référence à des passages des 
Évangiles qui, selon eux, indiqueraient une croyance du christianisme originel dans la réincarnation. Cependant, une interprétation alternative "non réincarnationniste" peut souvent être donnée des dits passages.

Ils citent, par exemple, ce passage où les prêtres et les Lévites demandent à Jean-Baptiste « Es-tu Élie ? ». Il existe en effet un courant de la tradition juive qui pense que le jugement dernier sera précédé par un retour sur terre du prophète Élie. Jean-Baptiste répond : « Je ne le suis pas » (Jean 1:21), mais la simple existence de la question est considérée par certains comme un signe de la croyance en la réincarnation.

La confusion ici est entre réincarnation et assomption. Outre la Vierge Marie (selon le dogme catholique), plusieurs personnages, historiques ou mythiques, ont connu l'assomption, donc, n'ont pas connu la mort : Enoch, Moïse, Élie. Ainsi, rien dans la Bible ne permet de dire que le prophète Elie est effectivement mort. Le texte évoque un "enlèvement" au ciel sur un char de feu (2 Rois 2:11). Les prêtres et les Levites parlaient (peut-être) d'un retour d'Elie mais en tant qu'entité vivante et n'ayant jamais connu la mort.

Par ailleurs, 2Rois 2:15 et Luc 1:17 permettent de préciser cette question : il est possible que Jean-Baptiste soit accompagné par "l'esprit et la puissance" d'Élie, sans que cela signifie pour autant qu'il en soit la réincarnation (cf plus haut notion d'engendrement spirituel).

Sur le même sujet, dans la péricope de la Transfiguration, on peut lire :

« Et les disciples lui posèrent cette question : "Que disent donc les scribes, qu'Élie doit venir d'abord ?"
Il répondit : "Oui, Élie doit venir et tout remettre en ordre ;
or, je vous le dis, Élie est déjà venu, et ils ne l'ont pas reconnu, mais l'ont traité à leur guise. De même le Fils de l'homme aura lui aussi à souffrir d'eux".
Alors les disciples comprirent que ses paroles visaient Jean le Baptiste. »

(Matthieu 17:12,13)

Certains en ont là encore conclu que Jean-Baptiste était la réincarnation d’Élie. Mais la littérature juive antique refuse l’idée de réincarnation. Il faut donc plus probablement comprendre que Jean-Baptiste est un autre Élie : ce qu’Élie était pour son temps, Jean-Baptiste l’est pour le sien (et ce d'autant plus, comme nous l'avons vu plus haut, que l'esprit d'Élie a pu inspirer Jean-Baptiste).

Il y a également cette question ambiguë que posèrent les disciples, dans l'Évangile de Jean (9:2) à Jésus-Christ, à propos d'un aveugle de naissance : "Rabbi, qui a péché ? Cet homme ou ses parents, pour qu'il soit ainsi né aveugle ?" Ce qui pourrait être interprété comme suggérant l'existence d'une autre vie (et donc de péchés) avant celle-ci. En fait, il s'agit ici vraisemblablement d'une question rhétorique. En effet, dans la tradition biblique, il est coutume de croire qu'une maladie peut être une malédiction provenant d'un péché commis par soi-même ou un membre de sa famille.

Inversement, dans l'Épître aux Hébreux, attribué à saint Paul, il est écrit  : « Comme il est réservé aux hommes de mourir une seule fois, après quoi vient le jugement, de même Christ, qui s'est offert pour porter les fautes de plusieurs, apparaîtra sans pécher une seconde fois à ceux qui l'attendent pour leur salut. » (Hébreux 9:27-28) Il s'agit d'un démenti clair de la notion de réincarnation. Cependant, les tenants de la thèse "réincarnationniste" font valoir que le mot grec hapax, traduit par "une seule fois", peut également signifier "entièrement". Par ailleurs, il mettent en doute l'attribution de l'Épître aux Hébreux à Paul, arguant que celui-ci, dans son Épître aux Galates (2:7-8), sa Deuxième épître aux Corinthiens (10:13-16) et surtout dans son Épître aux Romains (15:20) s'était toujours défendu de vouloir évangéliser les Juifs.

Au final, il apparaît donc que le dogme des Èglises chrétiennes est bien celui de la résurrection de la chair. Cependant, il reste possible pour des groupes hétérodoxes, d'inspiration chrétienne ou non, de voir dans certaines passages de la Bible, et en particulier du Nouveau Testament, des allusions plus ou moins métaphoriques à la réincarnation, au prix d'une liberté d'interprétation des textes.

Publié dans Réincarnation

Commenter cet article

kevin 26/07/2010 20:50


Ta réponse est tout m'importe tout de même parce qu'elle livre une réflexion critique sur la religion, et je te rejoinds sur ce point, la religion limite l'esprit de l'homme par le contrôle et le
formatage auquel elle soumet ses adeptes.
Dans tous les cas merci pour ton blog, et de prendre la peine de nous accompagner dans la recherche.
Kevin


Le monde paranormal 27/07/2010 22:29



Merci pour le compliment, le but du blog est bien d'aider les gens ^^ 


En ce moment malheureusement je n'ai pas le temps de le compléter mais ça reviendra ^^


bonne continuation et bonne recherche à toi 


 


Cordialement Jessie.



kevin 25/07/2010 15:27


En une question: faut-il croire Jésus qui dit que jean EST Elie, ou Jean qui nie ETRE Elie?
Cette question en soulève une autre, sous-jacente, celle de l'être. En effet, on assimile souvent ce qu'on est (être-essentiel) à ce qu'on croit être (être-cru), c'est-à-dire que notre
identification dépend en général de notre individualisation culturelle. Mais si on admet la réincarnation, notre être-cru diffère d'une culture à l'autre. Ainsi, il me semble qu'il faut identifier
l'être dont parlent respectivement Jesus et Jean à propos d'Elie/jean. Et admettre la réincarnation me paraît être le moyen de résoudre ce paradoxe.


Le monde paranormal 26/07/2010 19:03



Oula... j'avoue ne pas savoir quoi dire, je ne connais pas Elie... je n'ai pas lu la bible car je ne veux pas avoir de religion, je crois en Dieu tout simplement, sans avoir une religion qui est
pour moi source de conflit et qui peut voiler beaucoup de personnes sur certains points comme pour le spiritisme (qui est dite comme une source du mal... alors que cela peut être bénéfique si
tout est fait dans les règles). En gros pour moi la religion dicte la vie des gens et les influences un peu trop pour que les gens pensent par eux même.


Ta question est tout de même intéressante et peut établir un certain débat pour les gens qui y croient comme toi.  


Je demanderai à mon collègue s'il en sait plus à ce sujet... pour pouvoir mieux te répondre. Désolée de ne pas pouvoir m'exprimer plus, Cordialement Jessie



Muse 30/01/2010 23:25


Vous êtes drôlement bien renseignés sur les religions.Quand on essaie de tout comprendre c'est à "y perdre son latin" !!!