La combustion spontanée de Jean Saffin

Publié le par recherches personnelles, témoignages, EMI ...


Londres. 1982, quartier d’Edmunton.

 

 

Dans sa cuisine, Jean Saffin, une handicapée de 61 ans, s’est endormie sur sa chaise en bois.
Son père et son beau-fils sont dans la pièce voisine lorsque soudain, ils s’aperçoivent que le visage et les mains de Jean ont subitement pris feu !
Les deux hommes se précipitent, et approchent Jean du lavabo le plus proche pour l’asperger d’eau. Jean est éveillée, consciente de ce qui se passe, mais ne crie pas.

 

 

Les secours arrivent et emportent la vieille dame, qui ne semble pas atteinte par ces brûlures.
Pourtant, huit jours plus tard, l’état de Jean se détériore et elle décède à l’hôpital.

 

 

Le médecin légiste confie à la famille qu’il pense avoir affaire à un cas de combustion spontanée mais, par peur du ridicule, décide de ne pas l’inscrire au rapport.

 

Publié dans Combustion spontanée

Commenter cet article